Publié par : Armes nucléaires STOP | 14 juin 2011

Contre-sommet nucléaire « P5 Société civile »

Contre-sommet nucléaire

Samedi 25 juin 2011, 14h00-18h00

Manifestation/conférence de presse pour l’élimination des armes nucléaires

Parvis des droits de l’Homme, place du Trocadéro, Paris

Avec interventions de représentants d’ONG européennes. Pays Otan équipés d’armes nucléaires : Allemagne, Italie, Pays-bas, Belgique, Turquie. Pays nucléaires : France, Royaume-Uni.

Intermèdes musicales et interventions scéniques avec la Brigade des clowns activistes.

Dimanche 26 juin 2011, 9h00-13h00

Conférence internationale pour l’abolition des armes nucléaires

Lieu : Cedetim, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris (M° Rue des Boulets)

Programme

9h00 : accueil et introduction par Dominique Lalanne.

9h30 : Susi Snyder : présentation du rapport d’expertise de Pax Christi sur les armes tactiques américaines en Europe.

10h15 : discussion générale sur le rôle des armes tactiques actuelles, en particulier le rôle de la Force aéroportée française avec comme perspective de créer une convergence des luttes contre les armes nucléaires en Europe avec Reiner Braun (Allemagne), Giorgio Alba (Italie), Kate Hudson (Royaume-Uni) et Jean-Marie Collin (France).

12h40 : conclusions par Arielle Denis (ICAN-Europe).

13h00 : clôture.

Les débats seront bilingues français-anglais

Personne contact : Dominique Lalanne : do.lalanne@wanadoo.fr

Pourquoi ce contre-sommet

Face au « sommet » basé sur le mensonge des 5 puissances nucléaires officielles qui se réunit fin juin à Paris, le désarmement atomique est possible, il y a une Convention d’élimination pour cela.

Ce qu’ils vont dire :

Non à la prolifération des autres, mais on ne touche pas à la nôtre car « on ne fait que la moderniser ». Le désarmement est un phantasme qu’il convient d’évoquer sans jamais y succomber.

Non aux transferts de technologie nucléaire des autres, mais pas touche aux nôtres comme le programme USA-Inde, les promesses d’AREVA à Kadhafi.

Ce que les peuples, futures victimes de leurs bombes, veulent :

Nous ne voulons pas être les victimes programmées ou accidentelles de la folie du nucléaire militaire.

Nous ne voulons pas des armes nucléaires « tactiques » de l’Otan disséminées en Europe, ni de celles de la France, puisque la guerre froide est terminée, et surtout car elles sont une menace constante pour nous mêmes.

Puisqu’une convention pour le désarmement atomique existe, approuvée par 125 pays à l’ONU, nous voulons une ratification par les Parlements, pour la rendre contraignante.

Puisque les autres grandes puissances nucléaires adhèrent à l’objectif « d’un monde dénucléarisé », nous ne voulons pas que seul, notre gouvernement s’oppose à toute velléité de désescalade atomique.

Venez participer nombreux, avec des représentants venus de toute l’Europe, au contre-sommet :

  • pour un engagement effectif de la France vers l’abolition des armes nucléaires
  • pour l’adoption par la France de la Convention d’élimination adoptée par l’ONU
  • pour un désarmement concret (arrêt de la modernisation et suppression de la composante aéroportée)

Le collectif ICAN pour la France

Advertisements

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :